#FreeOmarRadi

🇲🇦🇬🇧🇮🇹🇫🇷🇩🇪🇪🇸

Omar Radi : “ni oubli, ni pardon !”

Incarcéré depuis le 29 juillet 2020 à la prison Oukacha à Casablanca au terme d’un acharnement politique, médiatique et judiciaire particulièrement violent, le journaliste d’investigation Omar Radi est devenu le symbole de la répression de la liberté d’expression au Maroc. Son crime est d’avoir exercé son métier de journaliste avec indépendance et intégrité, et d’avoir exprimé ses opinions avec force et conviction.

Ce site de soutien lui est dédié, pour faire connaitre sa cause, la notre et celles de nombreux journalistes et activistes des droits humains au Maroc. Notre mot d’ordre : stop à la répression des voix libres par le régime marocain !

Ils/Elles ont dit

Dans beaucoup de régimes, les petits bras (…) sont revenus supplier après en prétendant “avoir exécuté des ordres”. Ni oubli ni pardon avec ces fonctionnaires sans dignité ! 

― Tweet d’Omar le 6 avril 2019

(…) the pile-on of disparate accusations, accompanied by a slander campaign originating in media seemingly close to Moroccan security services, make Radi’s prosecution look like a bid to crush him and intimidate others.

― Eric Goldstein,
Deputy Director, HRW

Moroccan authorities must release journalist Omar Radi immediately and refrain from filing retaliatory charges against the pressas been accepted into University next year!

― Committee to Protect Journalists

I’m concerned by the ongoing interrogations and recent arrest of Omar Radi, a Moroccan journalist reportedly targeted because of his work. Press freedom is fundamental to prosperous societies and responsible government, and I urge Rabat to respect that freedom and release Radi.

― Chris Coons, US Senator

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close