Actualités et Chronologie autour de l’affaire Omar Radi

Prochaines dates :

  • 14 janvier 2021
    Procès de Omar Radi et Imad Stitou dans l’affaire de Chouf TV au tribunal de Aïn Sbâa à Casablanca. Lien sur l’historique de l’affaire
    Reporté au 25 février 2021

  • 8 janvier 2021
    Lettre ouverte dans le cadre du procès du journaliste Omar Radi. Rédigé par Arnaud Simon, une des personnes citées comme étant “un agent de pays étranger”. Lien. Ici la traduction en arabe

  • 29 décembre 2020
    Arrestation et poursuite en détention de l’historien et journaliste Maati Monjib pour “blanchiment de fonds”

  • 24 décembre 2020 
    Sit-in en soutien à Omar Radi devant la cour d’appel de Casablanca, organisé par le Comité de Casablanca pour la libération de Omar Radi et tous les prisonniers d’opinion

  • 24 décembre 2020
    Troisème audience devant le juge d’instruction. 
    Début de l’instruction concernant l’accusation pour espionnage

  • 15 décembre 2020
    Rapport du CPJ (Committee to Protect Journalists) : “Nombre record de journalistes emprisonnés dans le monde”. Lien

  • 14 décembre 2020 
    Selon le bilan annuel de Reporters Sans Frontières, Omar Radi est un des nouveaux prisonniers emblématiques de l’année 2020. Lien

  • 12 décembre 2020
    Rassemblement à Bruxelles, organisé par la coordination des rifains de Belgique et de la diaspora rifaine, pour la libération des détenus politiques au Maroc

  • 10 décembre 2020
    Débat en ligne sur “la situation des droits humains dans le Maghreb et en Egypte”. Lien

  • 10 décembre 2020
    Sit-in en soutien à Omar Radi et tous les prisonniers politiques et d’opinion à la place Maréchal à Casablanca, à l’appel d’organisations et associations casablancaises démocratiques: réprimé

  • 10 décembre 2020
    Procès de Omar Radi et Imad Stitou dans l’affaire de Chouf TV. Lien
    Reporté au 14 janvier 2021

  • 9 décembre 2020
    Débat en ligne sur “La presse indépendante en Afrique du Nord face à l’autoritarisme”.

  • 9 décembre 2020
    Point de presse organisé par les familles et le comité de défense de Omar Radi et Soulaiman Raïssouni. Lien

  • 9 et 10 décembre 2020 
    Grève de la faim symbolique de 24h suite à l’appel des journalistes Omar Radi et Soulaiman Raïssouni. Lien

  • 25 novembre 2020
    Sit-in en soutien à Omar Radi et Imad Stitou devant la cour d’appel de Casablanca, organisé par le Comité de Casablanca pour la libération de Omar Radi et tous les prisonniers d’opinion

  • 25 novembre 2020
    Deuxième audience de Imad Stitou devant le juge d’instruction
    Fin de l’instruction concernant les poursuites pour viol et atteinte à la pudeur

  • 7 novembre 2020
    Conférence en ligne organisée par FreeKoulchi “le journalisme n’est pas un crime”. Lien

  • 5 novembre 2020 
    Sit-in en soutien à Omar Radi et Imad Stitou devant la cour d’appel de Casablanca, organisé par le Comité de Casablanca pour la libération de Omar Radi et tous les prisonniers d’opinion 

  • 5 novembre 2020 
    Première audience de Imad Stitou devant le juge d’instruction concernant l’affaire de “viol et attentat à la pudeur”

  • 23 octobre 2020
    Le collectif Khmissa publie une pétition dénonçant l’instrumentalisation des luttes féministes à des fins de répression. Lien

  • 19 octobre 2020
    Conférence en ligne organisée par l’ASDHOM “Pour la libération de tous les détenus politiques au Maroc”. Lien

  • 13 octobre 2020
    Sit-in en solidarité avec Omar Radi devant la cour d’appel de Casablanca, organisé par le Comité de Casablanca pour la libération de Omar Radi et tous les prisonniers d’opinion

  • 13 octobre 2020
    Confrontation de Omar Radi et Hafsa Boutahar devant le juge d’instruction concernant l’accusation de “viol et atteinte à la pudeur”

  • 5 Octobre 2020
    Hafsa Boutahar, présumée victime, est entendue par le juge d’instruction

  • 28 septembre 2020
    Le procureur général auprès de la cour d’appel de Casablanca ouvre une information judiciaire auprès du juge d’instruction pour enquêter quant à la participation de Imad Stitou dans les mêmes faits de viol et l’atteinte à la pudeur que Omar Radi

  • 26 septembre 2020
    Sit-in organisé par FreeKoulchi, à Paris, pour la libération de tous les détenus politiques et d’opinion au Maroc

  • 24 septembre 2020
    Conférence en ligne organisée par FreeKoulchi pour la libération de tous les détenus politiques au Maroc. Lien

  • 24 septembre 2020
    Procès de Omar Radi et Imad Stitou dans l’affaire de Chouf TV. 
    Reporté au 10 décembre 2020

  • 23 septembre 2020
    Reporters Sans Frontières lance un appel urgent à l’ONU pour condamner l’instrumentalisation des accusations de viol contre les journalistes au Maroc

  • 22 septembre 2020
    Pétition de soutien à Omar Radi portée par plus de 1600 signataires. Lien

  • 22 septembre 2020
    Sit-in devant la cour d’appel de Casablanca, organisé par le Comité de Casablanca pour la libération de Omar Radi et tous les prisonniers d’opinion

  • 22 septembre 2020
    Première audience devant le Juge d’instruction. Le juge a d’abord commencé par     instruire l’accusation pour viol et atteinte à la pudeur

  • 21 septembre 2020
    Enquête de Rosa Moussaoui et Rachida Azzouzi : «Omar Radi est devenu une ligne rouge, autant que le Sahara ou le Roi». Lien

  • 18 septembre 2020
    Tribune pour la libération de Omar Radi et tous les détenus politiques au Maroc portée par des marocain-e-s de France, avec le soutien de parlementaires français-e-s, d’organisations, de journalistes, d’activistes et universitaires. Lien

  • 12 et 13 Septembre 2020
    Un stand de soutien à Omar Radi à la fête de l’Humanité à Paris.

  • 31 août 2020
    Rapport de Amnesty international. Lien

  • 28 août 2020
    Les chiffres qui prouvent le harcèlement judiciaire contre Omar Radi par Reporters Sans Frontières. Lien

  • 24 août 2020
    “Morocco must stop using sexual assault allegations to silence dissent” un article de Afaf Bernani dans lequel elle dénonce l’instrumentalition des affaires sexuelles pour réprimer les opposants.
    Lien version anglaise.
    Version française ici

  • 23 août 2020
    « Cette ombre est là » : un manifeste contre la répression et la diffamation porté par plus de 542 artistes et acteurs-actrices culturel-le-s marocain-e-s. Lien

  • 17 août 2020
    Fresque de soutien à Omar Radi à Bruxelles. Lien

  • 11 août 2020
    Action symbolique à Casablanca exigeant la libération de Omar Radi

  • 10 août 2020
    Khaled Drarni en Algérie est condamné à 3 ans de prison ferme.

  • 4 août 2020
    Amnesty se dit “préoccupée” par les nouvelles accusations (viol et attentat à la pudeur) portées contre Omar Radi. Lien

  • 3 août 2020
    Le cas de Omar Radi classé parmi les « 10 cas les plus urgents de menaces pesant sur la liberté de la presse dans le monde », par le TIME magazine. Lien

  • 29 juillet 2020
    Le Juge d’instruction de la Cour d’appel de Casablanca décide le placement en détention et la poursuite de Omar Radi pour “atteinte à la sûreté intérieure et extérieure de l’Etat et viol et atteinte à la pudeur”.

  • 29 juillet 2020
    Dixième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 28 juillet 2020
    Neuvième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 27 juillet 2020
    Convocation de Omar Radi à la brigade de la Gendarmerie royale à Casablanca.

  • 25 juillet 2020
    Huitième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 23 juillet 2020
    Dépôt d’une plainte au bureau du Procureur général du roi près de la Cour d’appel de Casablanca contre Omar Radi pour des faits de viol et d’atteinte à la pudeur par Hafsa Boutahar.

  • 20 juillet 2020
    Septième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 17 juillet 2020
    Sixième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 15 juillet 2020 
    L’article “Omar Radi, espion du MI6 : Révélations sur une cabale insensée” est publiée par ledesk.ma. Il résulte d’une enquête sur les liens de Omar Radi avec un ancien agent du MI6. Ces mêmes liens pour lesquels il est poursuivi pour espionnage. Lien

  • 15 juillet 2020
    Cinquième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 15 juillet 2020
    Conférence de presse organisée par Omar Radi avec la présence de son avocat Me Kandil au siège du Syndicat National de la Presse Marocaine à Rabat

  • 13 juillet 2020
    Quatrième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 8 juillet 2020
    Troisième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 6 juillet 2020
    Omar Radi et Imad Stitou sortent du commissariat de police, poursuivis en état de liberté pour “ivresse sur la voie publique” et “enregistrement vidéo d’une personne contre son gré”.

  • 5 juillet 2020
    Arrestation de Omar Radi et son collègue Imad Stitou à la sortie d’un restaurant à Casablanca suite à une altercation avec un employé du site Chouf TV.

  • 2 juillet 2020
    Deuxième convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 2 juillet 2020
    Une conférence de presse du gouvernement marocain viole le secret d’instruction en dévoilant qu’un journaliste faisait l’objet d’une enquête judiciaire pour “atteinte présumée à la sécurité de l’Etat” et de “liens avec un officier de liaison d’un pays étranger”.

  • 25 juin 2020
    Première convocation de Omar Radi au siège de la BNPJ.

  • 25 juin 2020
    Le Procureur général près de la Cour d’appel de Casablanca ouvre une enquête sur “l’implication présumée du journaliste dans une affaire d’obtention de financements étrangers en relation avec des services de renseignement.

  • 22 juin 2020
    Amnesty International publie une enquête qui affirme que le téléphone mobile de Omar Radi a été la cible d’une attaque via le programme Pegasus développé par le groupe israélien NSO. Lien

  • 14 juin 2020
    Omar Radi est accusé par la même presse de faire du renseignement pour le compte de pays étrangers.

  • 22 mai 2020
    Arrestation et poursuite en détention du journaliste Soulaiman Raissouni, directeur de la rédaction du quotidien indépendant « Akhbar Alyoum », aux motifs d’agressions sexuelles et atteinte à la pudeur. Cette arrestation fait de Soulaiman Raissouni le troisième journaliste travaillant à Akhbar Al Yawm qui est poursuivi pour des affaires de moeurs, avant lui Hajar Raïssouni et Taoufik Bouachrine

  • 7 avril 2020
    A la suite de son soutien au journaliste Soulaiman Raissouni, Omar Radi est la cible d’une campagne de diffamation par des organes de presse proches des services de sécurité marocains.

  • 17 mars 2020
    Omar Radi est condamné à 4 mois de prison avec sursis dans la même affaire

  • 31 décembre 2019
    Omar Radi est relâché à la suite d’une mobilisation nationale et internationale.

  • 25 décembre 2019
    Omar Radi est mis en détention en raison du tweet.

  • 18 avril 2019
    Omar Radi est convoqué à la Brigade Nationale de Police Judiciaire (BNPJ) pour un tweet critiquant les lourdes sentences contre les militants du Rif.

%d bloggers like this:
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close